Ils s'engagent pour les enfants

Ghislaine : « Se consacrer aux autres pour exister »

L’engagement pour l’UNICEF peut prendre de nombreuses formes. Pour Ghislaine, c’est par son emploi d’hôtesse de l’air chez easyJet qu’elle agit à son niveau afin de venir en aide aux enfants du monde entier. Rencontre.
Ghislaine : « Se consacrer aux autres pour exister »
Ghislaine M. avec une des enveloppes distribuées dans les avions de la compagnie
De
À

Lorsqu’on arrive dans la salle d’équipage d’easyJet à l’aéroport d’Orly, l’ambiance entre les hôtesses de l'air et les stewards est plutôt décontractée. Ghislaine, elle, court dans tous les sens, un peu tendue à l’idée d’être interviewée sur son implication au sein du partenariat entre la compagnie et l’UNICEF. « Je suis très, très timide vous savez ! ». Une fois assise, l’énergie de la jeune hôtesse de l’air prend le pas sur sa timidité. La rencontre peut avoir lieu.
 

Agir pour les enfants à 12 000 m d’altitude

 
Ghislaine résume à elle seule l’idée de voyage. Mieux : elle est le voyage à visage humain. Française, née en France, elle est d’origine togolaise. « Mais mon nom est ghanéen », précise-t-elle. Après avoir vécu au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, elle est devenue hôtesse de l’air chez easyJet. Pour ne jamais arrêter de bouger ?
 
Quoiqu’il en soit, grâce à cet emploi, elle participe à sauver la vie de milliers d’enfants. En effet, depuis 2012, easyJet et l’UNICEF ont établi un partenariat dont la campagne « Change For Good » est simple : encourager les passagers à soutenir le travail de l’UNICEF au profit des enfants du monde entier. Le principe est engageant : les passagers peuvent contribuer à protéger la vie de milliers d’enfants en déposant leurs dons dans les enveloppes « Change for Good », distribuées par le personnel navigant sur les 1 200 vols quotidiens de la compagnie pendant les périodes de vacances d’été et d’hiver.
 
En tant qu’hôtesse de l’air, Ghislaine lit les annonces et passe dans l’appareil pour distribuer les enveloppes. « Ceux qui donnent sont contents de pouvoir le faire. Si je pouvais, je ferais en sorte d’aider encore davantage l’UNICEF ! »
 

4 millions d’enfants et de mamans vaccinés

 
Lorsqu’on lui annonce les progrès réalisés grâce aux sommes récoltées dans les avions ces deux dernières années, la réaction de Ghislaine est sans appel : « Trop, trop, trop bien ! ». Il faut dire que les avancées réalisées poussent à l’enthousiasme. Dans le cadre de ce partenariat, et depuis 2012, l’UNICEF a pu vacciner 4 millions d’enfants et mamans contre des maladies mortelles, comme le tétanos maternel et néo-natal. Ces sommes ont également permis de protéger 2 millions d’enfants contre la polio, une maladie invalidante et potentiellement mortelle.
 
Cette année encore, l’UNICEF et easyJet renouvellent leur partenariat pour la campagne « Change For Good ». Les voyageurs peuvent faire un don du 1er juillet au 30 septembre sur toutes les lignes européennes easyJet, soit sur plus de 600 routes à travers plus de 30 pays. L’objectif de cette année : la lutte contre la polio.
 
L’opération « Change For Good » permet donc à Ghislaine, comme aux passagers de la compagnie, d’agir en faveur des enfants du monde. « J’en suis ravie ! Si je n’avais pas été hôtesse, j’aurais travaillé pour les enfants. » Oubliée la Ghislaine timide, place à une femme généreuse, motivée et volontaire : « J’ai besoin de ça : m’occuper des autres, des gens que j’aime. Pour moi, il faut se consacrer aux autres pour exister. »

Mots-clés :