Communiqué

Jean-Marie Dru succède à Michèle Barzach à la présidence de l’UNICEF France

Lors de l’Assemblée générale de l’UNICEF France, qui s’est tenue à Paris, les 22 et 23 juin 2015, Jean-Marie Dru a été élu Président de l’association, prenant le relais de Michèle Barzach dont le mandat de trois ans arrivait à son terme.
Jean-Marie Dru succède à Michèle Barzach à la présidence de l’UNICEF France
De
À

« Je quitte la présidence de l’UNICEF France et passe le relais à Jean-Marie Dru avec une grande confiance. Je connais son talent et ses multiples compétences. Je connais aussi l’union et la force des équipes de l’UNICEF France, bénévoles comme salariées, leur travail et leur efficacité. Je sais que tous ensemble, vous poursuivrez l’engagement de notre organisation afin de faire toujours plus pour les enfants et les adolescents », a déclaré Michèle Barzach.
 
Membre du Conseil d’Administration de l’UNICEF France depuis 3 ans, Jean-Marie Dru a été co-fondateur de l’agence BDDP et président du réseau TBWA Worldwide. Diplômé d’HEC, Jean-Marie Dru est aussi co-fondateur de l’Ecole de Communication de Sciences-Po Paris.
 
« Je suis fier de succéder à Michèle Barzach. Après une longue carrière dans le milieu de l’entreprise, je souhaite mettre au service de l’UNICEF France mon expérience internationale, ma connaissance développée des enjeux de la communication et de l’innovation, ainsi que mes convictions profondes pour la cause des enfants et des jeunes. Les défis sont immenses pour qu’ils accèdent à leurs droits, dans le monde comme en France. Je mettrai toute mon énergie et mes compétences pour mobiliser les donateurs, le secteur privé et les pouvoirs publics au service de ce combat », explique Jean-Marie Dru.
 
L’Assemblée générale a dressé le bilan de l’année 2014, exceptionnelle par le nombre et la gravité des situations d’urgence auxquelles l’UNICEF a dû faire face et auxquelles l’UNICEF France a apporté son soutien en matière de plaidoyer et de collecte de fonds : conflits en Syrie, en Irak, au Soudan du Sud, en République centrafricaine, au Nigéria, en Palestine ; épidémie de fièvre Ebola en Afrique de l’Ouest. En 2014, 59 millions d’enfants ont été affectés par des situations de crise, nécessitant des réponses humanitaires de grande ampleur et entraînant une augmentation massive des besoins financiers de l’UNICEF pour leur mise en œuvre.
 
2014 a également été celle du renforcement du plaidoyer de l’UNICEF France en faveur des enfants et des adolescents vivant sur le territoire français et l’occasion de renforcer le dialogue critique avec les pouvoirs publics français. L’UNICEF France s’est notamment mobilisé contre la pauvreté des enfants et en faveur d’une politique globale de l’enfance et de l’adolescence répondant plus efficacement aux disparités et aux grandes vulnérabilités.
 
Grâce à la mobilisation de ses donateurs particuliers et des entreprises partenaires, l’UNICEF France a reversé une contribution de 51,2 millions d’euros aux programmes de l’UNICEF en 2014, dont 4,5 millions au bénéfice des situations d’urgence.
 
Pour mener à bien ses missions de plaidoyer et de collecte de fonds, l’UNICEF France, compte une centaine de salariés, 5500 bénévoles dans toute la France, plus de 3000 collégiens, lycéens et étudiants engagés dans ses programmes Jeunes, ainsi que 247 Villes et Départements réunis au sein de l’initiative Collectivités Amies des enfants.